« Pour un Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse

Accueil ] Remonter ] 48ème Congrés de la CGT ] 47ème Congrès de la CGT Mars 03 ] Non à la Guerre ] Retraites ] Santé Protection Sociale ] Social et luttes ] Collectifs Nationaux ] Europe ] Conférences Internationales ] Nos Fondements ] Amis de C. L. CGT ] Archives ]

Accueil
Remonter
Education Syndicale
Nos Coordonnées
Le Rassembleur : Notre revue
Sommaire
Téléchargement
Contactez nous !
Adhérer
Vers d'autres sites
Rechercher sur le site

Paris 26 avril 2003

Collectif National CL.CGT du 26.04.2003

 

  1. Rapport de Roger NADAUD

  2. Discussion et orga.

**********

RAPPORT

(Roger NADAUD)

 

Ä Situation générale

 

Nous aborderons les deux premières questions de la situation générale et de la préparation des manifestations du 1er mai, car ce sont ces questions qui vont être au centre de cette journée.

Nous ne ferons pas d’analyse exhaustive sur la guerre en Irak qui vient d’avoir lieu. Les lendemains de cette guerre nous confortent malheureusement dans l’analyse que nous en avions faite, et les conséquences ne sont sans doute pas encore toutes perceptibles .

Cependant, on peut constater que le scénario de GW. Bush reste toujours d’actualité sur plusieurs points :

occupation de l’IRAK pour s’approprier le pétrole

objectifs de « démocratisation » des pays de la région, avec menaces immédiates sur les pays ciblés (Syrie- Iran…)-concernant la Corée du Nord les américains soufflent le chaud et le froid pour entretenir la tension. Enfin, la Palestine, à la faveur de la chute du régime irakien, subit les mêmes pressions anglo-américaines pour imposer un gouvernement labellisé made in USA.

Mais nous avons vu éclater les contradictions inter-impérialistes, en particulier avec l’Union Européenne. Même si ce n’est qu’une partie de l’iceberg, nous avons bien vu que le retour des Guerres coloniales repositionnait chacun des pays européens compte tenu des intérêts de leurs bourgeoisies monopolistes respectives dans le repartage du monde.

Nous avons à juste titre mis en garde contre le mythe d’un « camp de paix » prétendument incarné par la France et l’Allemagne. Or, les déclarations anti-guerre de Chirac et Schroeder ne doivent pas faire oublier que les B52 ont pu survoler notre territoire en toute liberté pour aller massacrer le s populations civiles irakiennes, et qu’aujourd’hui les chefs d’Etats Européens se « disputent » les parts du marché du pétrole et de la reconstruction de l’Irak.

Nous devons rester mobilisés, non seulement pour soutenir le peuple irakien contre l’envahisseur anglo-américain, mais aussi pour prévenir toute extension de la guerre à d’autres pays.

Nous devons rester mobilisés aussi pour rejeter le fait que le coût de la guerre soit payé par les travailleurs et les populations laborieuses, à fortiori des pays ayant refusé de participer à la guerre.

Il faut prendre les menaces de GW Bush au sérieux quand il déclarait il n’y a pas si longtemps que « nous étions entrés dans une guerre longue, dix ans ou plus… » Pourquoi ? Parce que le capitalisme est dans une crise profonde, et que la réponse capitaliste à la crise du système engendre partout l’instauration d’une économie de guerre qui passe par l’augmentation des budgets militaires simultanément à la destruction des acquis sociaux des travailleurs et la confiscation des libertés démocratiques.

Les luttes syndicales des travailleurs doivent donc lier la défense de leurs revendications économiques et sociales au combat contre la guerre. On trouve des milliards d’€uros pour renforcer le potentiel militaire et les forces de police, alors qu’on réduit les crédits pour la santé et l’éducation.

Dans cette période d’incertitude et de tous les dangers, le gouvernement Chirac-Raffarin veut profiter de la situation où la récession s’installe et le chômage progresse, avec la multiplication des plans sociaux de licenciements, pour accélérer ses réformes anti-sociales.

La réforme de la retraite , est d’une actualité brûlante parce qu’elle constitue une des pièces maîtresse du programme gouvernemental. Hier soir, le Ministre des Affaires Sociales sur Antenne 2 a été clair , ce sera 40 puis 41 et 42 ans de cotisations pour tous public et privé.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, c’est tout le plan de refondation sociale du MEDEF que le gouvernement met sur les rails, et pas seulement les retraites. C’est la privatisation de l’assurance maladie, vers la mise en place d’un Régime Universel que Cl-CGT dénonce depuis plus de dix ans = vers le déconventionnement des médecins et spécialistes, déremboursement des médicaments, transfert de la Sécurité sociale vers l’assurance privée ou la mutuelle.

Attaque en puissance contre les fonctionnaires, conséquences de la régionalisation qui déjà se quantifient dans les secteurs sensibles comme l’éducation nationale, l’action sociale, les transports, l’équipement.

Par ailleurs les effets des privatisations rampantes dans de nombreux secteurs commencent à sensibiliser professionnels et usagers : comme la Poste, les Transports, demain EDF-GDF etc…….

Mais malheureusement ce tableau risque d’être encore plus noirci, si on y ajoute les dizaines de milliers de licenciements programmés, les fermetures d’entreprises ou délocalisations, la croissance inférieure à 1,5% (ce qui signifie, pas de créations d’emplois), les privatisations, sources d’inégalités d’accès au service public en même temps que remise en cause des garanties statutaires….

Or, face à tout ce qui bouge sur le terrain : entreprises, administrations, écoles, hôpitaux, services publics etc….

On ne voit toujours rien venir du côté des organisations syndicales nationales, pour fédérer et impulser le développement des luttes vers la grève générale incontournable pour faire échec au patronat.

Certes, la CGT annonce une journée nationale de manifestations pour la défense des retraites le 13 mai, sous conditions unitaires avec les autres centrales, c’est-à-dire, d’ores et déjà , l’assurance pour le patronat et le gouvernement, que son projet de réforme ne craint pas grand chose de ce type d’action stéréotypée. S’il n’y a pas substitution des syndicats de base aux mots d’ordre exutoires des directions nationales, pour engager et coordonner des actions grévistes vers la grève générale, alors, patronat et gouvernement vont gagner leur bataille.

Ce sont sur ces thèmes et analyse de la situation qu’a été écrit le tract du 1er mai que nous allons diffuser à Paris et en Province. Pour information, ce tract a pu être adressé à tous les adhérents.

La discussion est ouverte.

Haut de page

 

**********

Discussion - Orga.

Collectif National CL.CGT du 26.04.2003

 

Accord sur l’analyse, enrichie par le débat.

Compte-rendu du 47ème Congrès de la CGT – une brève analyse est faite, complétée par les appréciations de Jacky Morvan, délégué au Congrès.

Un document analytique complet du Congrès sera publié prochainement et adressé à nos militants

Compte-rendu du séminaire du Bureau Régional Europe de la FSM, qui s’est tenu à Bruxelles le 22 mars. CL-CGT y était invitée en tant qu’associé.

Le camarade J.L Sallé avait été mandaté pour représenter l’Association. Des documents à la traduction en français seront adressés ultérieurement. Dorénavant CL-CGT sera associée aux réunions du Bureau Régional FSM qui a son siège à Athènes.

Préparation des manifestations du 1er mai

Tirage d’un tract national envoyé à tous les adhérents de l’Association. Pour la manifestation de Paris tirage à 4 – 5 000 exemplaires.

Participation CL-CGT au meeting du 1er mai à Brèmes (Allemagne). Invitation de nos camarades syndicalistes allemands. Le camarade André Faroppa (CL-CGT des Pyrénées Atlantiques) représentera notre Association.

Participation aux manifestations :

 

G8 à Evian dimanche 1er juin

Décision d’assurer une participation massive. Des bus seront organisés depuis Paris - Ile de France. Ne pas attendre pour se faire inscrire.

Pour la Province = organisations départementales.

Théssalonique – Grèce – 21-23 juin – (sommet des Chefs d’Etat Eurpéens)

Objectif de participation d’une délégation – A préparer .

Stage syndical à la rentrée = 25 septembre

Constitution d’une commission de 4 camarades pour organisation et animation du stage.

Date de la prochaine Assemblée Générale de CL-CGT fixée au samedi 14 juin 2003 à Paris.

Etablissement d’une liste de propositions de candidatures pour renouvellement et renforcement du Collectif National.

Problèmes d’organisation

Répartition des tâches de routage de notre matériel d’information.

Renforcement de l’Association = objectifs, impulsions.

 

10. Procédure judiciaire contre la CCAS

La transaction n’est toujours pas réalisée. Tergiversation de la partie adverse. Si dans un mois la transaction n’est pas réalisée nous réintroduirons le recours devant la juridiction avec demande de dommages et intérêts.

Haut de Page

 

 

 

Accueil Dernière minute Education Syndicale Nos Coordonnées Le Rassembleur : Notre revue Sommaire Téléchargement Contactez nous ! Adhérer Vers d'autres sites Rechercher sur le site
Pour toute question ou remarque concernant ce site
  agnes.clcgt@wanadoo.fr
Dernière modification : 01 avril 2004